À QUEL POINT ES-TU RICHE OU PAUVRE ?

J’ai travaillé dans une université et pendant de nombreuses années, nous avons mené des enquêtes sur les ménages dans les banlieues de Vaal (dans la partie sud de la province de Gauteng en Afrique du Sud) pour déterminer le niveau de pauvreté des ménages. Une fois, nous avons inclus une question dans l’enquête, demandant au chef de famille s’il se considérait comme étant pauvre ou non. À notre grand étonnement, lorsque nous avons analysé les données et déterminé le niveau de pauvreté de chaque ménage, plusieurs de ceux qui se trouvaient au-dessus du seuil de pauvreté se considéraient comme pauvres, tandis que plusieurs de ceux qui se trouvaient bien en dessous du seuil de pauvreté se considéraient comme non pauvres ! Comment cela peut-il s’expliquer ?

En 2012, j’étais en mission à Yaoundé, au Cameroun. La première fois que j’y suis allé, j’ai logé à l’hôtel 5 étoiles Hilton au centre de la ville. La fois suivante, j’ai eu l’occasion de loger chez Daniel et Marthe Takoundjou dans une banlieue que j’appellerai un bidonville. La maison était en haut d’une colline. En montant vers la maison, l’eau des égouts descendait de la colline le long du chemin. Les maisons étaient serrées les unes contre les autres et il n’y avait pas beaucoup d’espace entre elles. Si vous ouvriez une fenêtre dans la maison, vous vous retrouviez dans la cour du voisin, où les gens parlaient fort et écoutaient de la musique forte.

J’ai alors vécu quelque chose de très extraordinaire. Malgré le bruit tout autour, l’eau des égouts et le bidonville bondé, il y avait une paix très perceptible dans cette maison ! Il y avait une si bonne atmosphère autour de Daniel et Marthe dans la façon dont ils se parlaient et se comportaient entre eux et avec leurs enfants. J’ai dormi cette nuit-là dans un lit qui n’était certainement pas le standard de l’hôtel Hilton. Mais dans l’ensemble, l’expérience du Hilton a été très froide et pauvre par rapport à ce que j’ai vécu ici.

Le matin, je me suis assis dans le salon, m’émerveillant de ce que j’avais vu, entendu et vécu, quand tout à coup, leur fille Ruth (d’environ 19 ans à l’époque) a interrompu mes pensées. “Puis-je te dire quelque chose ?” me demanda-t-elle soudainement. “Oui, bien sûr…”, répondis-je. “Tu sais quoi, je n’ai jamais vu ma mère et mon père se disputer ou être méchants l’un avec l’autre”, dit-elle avec audace. Je sentis que c’était la vérité, tout dans cette maison, toute l’atmosphère le confirmait. Et si les murs et le toit pouvaient parler, je suis sûr qu’ils le confirmeraient aussi !

J’ai appris à connaître Daniel et Marthe et leur famille au fil des années. Dans la vie quotidienne, Daniel n’est qu’un commerçant, rien de spécial, il ne gagne pas beaucoup. Mais il est aussi le “berger” d’un troupeau de familles avec des enfants et des jeunes dans une assemblée chrétienne. Ils l’aiment tous beaucoup. Quand il leur parle, en citant la Parole de Dieu qui l’a personnellement aidé, ces paroles ont de la profondeur et du contenu. Il y a une vie derrière les mots. Daniel et Marthe sont deux personnes qui m’ont profondément marqué et sont devenus des amis très précieux pour moi et ma famille.

Oui, quand il y a de la bonté, de l’harmonie et de la reconnaissance dans un foyer alors les membres du foyer sont “riches” ! La piété avec le contentement est un grand gain ! (I Tim.6 :6). Mais quand il y a des querelles, de l’amertume, des accusations, des plaintes, etc., alors ils sont très “pauvres” et tout l’argent du monde ne peut pas soulager cette profonde pauvreté ! Ma perception de la pauvreté et de la lutte contre celle-ci a considérablement changé depuis. Je ne dis pas que nous ne devons pas faire de notre mieux pour aider les gens à sortir de la pauvreté matérielle, nous devons bien sûr le faire, mais je comprends que si nous ne pouvons pas les aider et leur montrer comment sortir des querelles, des plaintes, de l’amertume, de la jalousie, etc., ils resteront “pauvres”, malgré le progrès matériel.

Daniel et Marthe ne sont bien sûr pas nés comme ça. Il y a un secret derrière de telles vies. Pour connaître ce secret, consultez le site https://tielman.africa/2020/04/29/the-right-wavelength/.

Leave a Reply

Your email address will not be published.